ARIEGE

 Thumbnail image
ARIEGE

retour

retour

cette page a été realiser grace aux info trouvés sur:

Histariège
Histoire et Patrimoine de l'Ariège

Merci à eux

Cliquer sur la carte

 

 

 

 

La Tour du Crieu

Département de l'Ariège, Arrondissement de Pamiers, Canton de Pamiers Est

 

 

Surface : 1028 ha

 

Démographie :

1806 : 672

1851 : 799

1856 : 846

1901 : 792

1921 : 710

1946 : 610

1968 : 745

1982 : 1634

1999 : 1979

 

Anciennement « Les Allemans » : prend le nom de Tour du Crieu par décret du 14 octobre 1915

S’est, aussi, appelé « Saint Paul du Crieu »

 

Nom des habitants :  Critouriens et Critouriennes

 

 

Approches historiques :

 

S’appelait jusqu’en 1915 les « Allemans »

 

Grégoire IX cite le village des Allemans « dans les possessions de Saint-Antonin de Pamiers en 1249 ; il devait être une création récente car il ne figure pas dans la liste des biens de l’abbaye confirmés par Innocent III en 1215 » (Cl. Pailhès, dans son livre « Le comté de Foix, un pays et des hommes », p. 45)

Lorsqu’en 1295, Pamiers est érigé en évêché, le domaine de Les Allemans appartient à l’abbaye St Antonin de Pamiers (avec Villeneuve et Saint-Amadou). Un château fort y est érigé après le siège de Pamiers (vers 1250) et prend le nom de palais épiscopal 

Le territoire de Les Allemands sera l’objet de continuelles contestations, car les bois de Boulbonne sont en co-propriété : comte de Foix, la ville et l’évêque de Pamiers, les abbés de Saint-Antonin et de Boulbonne. Les terres agricoles et forêts de Boulbonne sont encore mentionnées dans le terrier de 1776

 

Compris en 1308 dans le pariage conclu entre le roi Philippe IV et l’évêque de Pamiers (Bernard Saisset) appelé « pariage des Allemans » (« Alamanis ») pour former une viguerie royale qui comprenait Villeneuve, Ludiès, Saint-Amadou, le Carlaret et St Félix de Rieutort, Cazaux, Artix, St Bauzeil, Bénagues, St Victor Rouzaud, Trémoulet et la Bastide de Lordat : le château, le village et la viguerie sont en Languedoc

 

Origine de la viguerie des Allemans (Histoire Générale du Languedoc) :

Le 29 juin, à Poitiers : accord entre le « vice-chancelier du roi » et Bernard de Saisset, évêque de Pamiers par lequel « l’évêque de Pamiers associe le roi à la justice et aux droits de tous les domaines qui dépendaient d’eux, et qui consistaient dans les faubourgs de la ville de Pamiers, le village des Allemans, une trentaine d’autres châteaux ou villages, la moitié du bois de Bolbonne, etc… à condition que le roi ne pourra jamais les aliéner de son domaine… On convint que le roi et l’évêque établiraient un viguier et un juge communs, avec un juge d’appeaux. Ce pariage a donné l’origine à la viguerie royale des Allemans : elle dépend de la sénéchaussée de Carcassonne. Elle renferme tous les domaines qui appartenaient à l’église de Pamiers, et s’étend dans le diocèse de cette ville, et dans celui de Mirepoix.

On l’appelle « des Allemans », parce que ce lieu est le principal du domaine du pariage, et que le siège de la justice y a été établi. »

 

 

La cité de Les Allemans restera dans l’histoire par son Tribunal d’Inquisition (pour les hérétiques cathares),   qui y siégea au moins 34 fois entre 1318 et 1325 dans la prison du château épiscopal de Jacques Fournier, évêque de Pamiers et seigneur des Allemans de 1317 à 1326. Pierre Clerc de Montailou, Armand Tiseyre de Lordat, Jean Roques de la Salvetat, un Pierre de Tignac… y meurent ; Pèire Maury, berger de Montaillou, hérétique, y fut emprisonné

1370 : Dans le Nombre de feux de la sénéchaussée de Carcassonne divisée en viguerie : la viguerie des Allemans : 152 feux

En 1439, pillage par les routiers Pillage des routiers à la fin de la guerre de Cent Ans.

1443 : Les Allemans sont toujours viguerie de la sénéchaussée de Carcassonne

 

Lacvivier, juge des Allemans, huguenot, fait brûler l’église de ce village en 1621 (Delescaze) (« contre les murs de laquelle ayant fait 15 ou 16 canonnades, le feu s’estant mis aux munitions de guerre »). Selon H. Castillon d’Aspet, D’Audou (chef des protestants), auparavant assiégea l’église des Allemans et  y « fut repoussé et obligé de se retirer, après avoir été blessé par l’effet de ses propres poudres »

Durand la première guerre mondiale, le 14 octobre 1915, Poincarré décide que les « Allemans » prendra le nom de La tour du Crieu suite à la délibération du conseil municipal du 16 août 1914…

Au début du XXème siècle, trois instituteurs y exercent pour La Tour du Crieu et ses hameaux : Lesserre, Salcet

Durant la seconde guerre mondiale, le domaine du château de Bonrepaux (qui avait appartenu à l'abbaye de Boulbonne) servit de caches et de boîtes à lettres pour la Résistance

NB : La commune de La Tour du Crieu faisait partie de l’arrondissement de Pamiers en 1801 ; puis passe à celui de Foix en 1926 ; enfin dans celui de Pamiers en 1942

Rassemblement tzigane « Vie et Lumière » du 17 au 30 août 2005 (20 à 30 000 participants)

D'où vient le nom des "Allemans" donné autrefois à La tour du Crieu?

Selon la légende (mais aucun texte ne semble la justifier...), Simon de Monfort (donc, lors de la croisade contre les Albigeois) aurait engagé une troupe de mercenaires allemands au sein de son armée. Celle-ci vint s'installer près du Crieu vers 1209.  La croisade finie, ces Allemands y seraient restés et fondèrent une communauté appelée "Alamani" qui deviendra "Les Allemans".

Une autre légende rapportait que des commerçants allemands avaient établi une base non loin de Pamiers: ils faisaient le commerce du fer (évidemment provenant du Rancié, commune actuelle de Sem dans le Vicdessos)...

Patrimoine :

 

Sur la place centrale se trouvait  l’emplacement de la forteresse - prison de l’Inquisition de l’évêque inquisiteur Jacques Fournier

Église dédiée à Saint Paul 

Le "Château": du 17ème siècle; aurait été la résidence des viguiers; remanié au 19ème siècle (parc)

Chapelle: construite entre 1854 et 1864; restaurée en 1958

 

 

 

Pour en savoir plus…

 

Emprunt de 4000 livres pour la réédification des églises de Verniolle, les Allemands, St Jean du Crieu, Brie et Paulhac « démolies pendant les troubles », 11 septembre 1623 : ADA,  G 84 f° 188

Ordonnance pour l’église de 1700 : ADA, G 59

Délibérations du Conseil Politique (1731-1823) : ADA 323 EDT (BB)

Moulis : « L’église des Allemans », Gazette de Janvier 1989 : ADA, PER 399

J. Duvernoy : « Le registre d’Inquisition de Jacques Fournier », 1978

Notes sur La Tour du Crieu (auteur inconnu) : ADA, 232 EDT, S1 

Fixation des limites de la forêt de Boulbonne (18 octobre 1318) : G 98 (9-19)

23 mai 1308 : Paréage entre Bernard, évêque, le chapitre de Pamiers et le roi Philippe IV par lequel « certaines terres et villes appartiendront pour moitié et par indivis au Roi et à l’église de Pamiers » : G 99 (1)

Sur le temporel du chapitre concernant la seigneurie des Allemans : G 99, 100, 101, 102

Protestation du chapitre contre l’inscription au cadastre des Allemands d’une pièce de terre dépendant de la métairie de Fontiers qui faisait partie « depuis plus de huit cens ans » de la mensure capitulaire, et sur laquelle s’élevait jadis un « monastère » (8 juillet 1690) : G 88 Fol. 129

Délégation faite à un procureur de la trésorerie de Toulouse, chargé de rendre hommage au Roi, au nom du chapitre, pour le quart de la seigneurie de la viguerie des Allemans  (9 janvier 1724) : G 90 Fol. 179

Remboursement au curé des Allemans des avances faites par lui pour renouveler le carrelage dans le sanctuaire de son église (31 mars 1758) : G 93 Fol 31

Autorisation de faire réparer le chœur de l’église pour la part qui incombe au chapitre (16 janvier 1761) : G 93 Fol 69

Réparations au couvert du sanctuaire de l’église des Allemans (10 février 1775) : G 95 fol 61

État des réparations à l’église (31 janvier 1783) : G 95 fol 197

Mandement de l’évêque au curé des Allemans pour défendre les charivaris dans cette paroisse o

(Réalisation: Y.A. Cros du Cercle Généalogique de Languedoc)

 

Registre paroissial le plus ancien : 1624

 

 

(Étude : J.J. Pétris; participation d'Y.A. Cros)

 

 

NB: Cette page a été réalisée sans le concours de la commune

 

 

 

 

 

  << Previous