RETOUR


Une Confrérie créée à Saint-Gaudens en 1964 pour défendre la cuisine traditionnelle, notamment les trois manières de préparer les haricots: la mounjetado avec des couennes, la pistache à base de mouton et l’estouffet ou mounjetado du pauvre.
Les trois recettes s'appuyant sur l'indispensable roux au saindoux.
 les origines de cette Confrérie: «C’est sous l'égide du Maire de Saint Gaudens, de Bertrand Pibrac, de José Dhers (Grand Maître), de la cuisinière Marie Louise Soueix et de 12 dégustateurs, que naquit l'Ordre Pacifique et Souverain des Tasto Mounjetos du Comminges.
Aujourd’hui il ne reste plus que deux membres fondateurs (
Marcel Ducos et le grand Maître Raymond Galinier) mais la confrérie compte plus de 4000 intronisés représentant cette culture du sud-ouest sur tous les continents»

Raymond Galinier, le grand Maître a ouvert la cérémonie et c’est dans une ambiance particulièrement chaleureuse, qu’ont été intronisés 22 «ploumbets» et  «nonnettes». Les nouveaux plombets (haricots non écossés) accompagnés de leurs parrains, ont été mis à l’épreuve: épreuves orales et gastronomiques avant de prêter serment, de recevoir leur diplôme et de revêtir l’habit traditionnel.

Un tenue créée par José Dhers est inspirée des bergers pyrénéens et réalisée par les soins de Jean-Jacques Laffont filateur à Niaux: cape beige et capeline blanche en «cadis» du pays, en laine mère soutachée sang et or, la même couleur se retrouve dans le pompon du béret pour les chevaliers intronisés et avec un pompon jaune pour les ploumbets! Les nonnettes ne portent pas le béret.

TASTO MUNJETOS DU COMMINGES AMBASSADE DE MONTREJEAU 7 MARS 2009

LES INTROS CHEZ LES MUNJETOS
       
       

PAGE 2